La respiration ...

 

« JE », c'est moi, c'est vous, c'est lui, c'est elle …

 

Je sors du travail, je marche dans la rue, d'un pas rapide, ne prêtant aucune attention à ce qui m'entoure, au temps qu'il fait, aux personnes que je croise. Je cogite, mes idées s'affolent : je n'ai pas fini çà, j'aurais dû faire ci, je n'ai pas pensé à appeler untel … et déjà je pense aux courses à faire, à la pelouse à tondre, aux courriers à traiter, au ménage et au repassage à faire, aux bricolages urgents à terminer … et là, légère angoisse en pensant au temps que tout cela va me demander … une boule au ventre apparaît.

 

Stop !!!

 

Je prends une grande inspiration et j'expire profondément, lentement, en conscience, comme un gros soupir et là ? Miracle !!!

Le flot de mes pensées s'arrête instantanément et … c'est trop bon ! Il me faut recommencer ! Inspiration, expiration !

 

Et non seulement c'est le calme intérieur, mais cette respiration m'ouvre des possibilités et une autre vision des choses. Pourtant, seules quelques minutes se sont écoulées, je suis toujours dans la même rue et je viens toujours de quitter mon travail. Mais maintenant, il fait doux, le ciel est bleu et le soleil brille encore, malgré cette heure un peu avancée pour un début de printemps.

 

Ambiance de douceur ! Le coteau en face de moi est en fleurs, je ne l'avais pas remarqué, je ne l'avais pas regardé. Peu de véhicules ce soir dans la rue et le chant des oiseaux devient très présent. Je hume l'air, il est doux et frais.

 

Ébahie encore par le pouvoir d'une simple respiration, je prends également conscience de ma météo intérieure. Comment suis-je, là, finalement, juste à l'instant ? … petit tour du propriétaire ... Bien ! Je suis tout simplement bien, calme, aucune douleur à l'horizon et surtout … il est loin le train infernal de mes pensées stériles !

 

Le remède est finalement simple. Pourquoi croyons-nous parfois être doté de supers pouvoirs nous permettant d'accomplir une multitude de tâches en un minimum de temps ! Non ! Je ne peux pas tout contrôler, je ne peux pas avoir réponse à tout, je ne peux pas et … je ne veux pas !

Et quand le calme intérieur est là … quelle efficacité à l'extérieur ! Les idées sont claires, les priorités apparaissent d'elles-même nous permettant de reporter et même d'oublier une bonne partie des choses que l'on pensait être indispensables quelques minutes auparavant !

 

Alors n'hésitez pas ! Respirez, respirez à pleins poumons, respirez en pleine conscience et faites-vous du bien !

© 2013 Stéphanie Bérusseau, sophrologue. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • RSS Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now